+

Jean Muller, piano

Muller

Jean Muller est né à Luxembourg en 1979. C’est à l’âge de six ans qu’il reçoit ses premiers cours de piano au conservatoire de Luxembourg chez Marie-José Hengesch. Tout juste un an plus tard il fait sa première apparition publique en créant une oeuvre de son compatriote Alexander Mullenbach. Mais ce n’est que lors d’un séjour à Riga en 1995, où il étudie dans le cadre du programme d’échange TEMPUS de l’Union européenne à l’Académie de musique dans la classe de Teofíls Bikís, qu’il décide de consacrer sa vie pleinement à la musique. Jusqu’en 2006, il suit des études très européennes qui le mènent vers Bruxelles, Paris et Munich et l’exposent aux écoles pianistiques les plus diverses dans les classes d’Evgeny Moguilevsky, Gerhard Oppitz, Eugen Indjic et finalement Michael Schäfer. En dehors de ses études, c’est son père et mentor Gary Muller, professeur de piano au Conservatoire de Luxembourg, qui infl uence son développement musical d’une manière décisive. Sa formation est complétée par les conseils de musiciens tels que Anne Queff élec, Leon Fleischer, Janos Starker, Fou T’song.

Dès 1994 Jean Muller reçoit de nombreux prix et récompenses. Citons les premiers prix du concours « Jean Françaix », du concours d’Arcachon et du concours « Francis Poulenc ». Il est également lauréat du concours « Tribune internationale des jeunes interprètes » (TIJI) organisé par l’Union Européenne de Radio-Télévision (UER) au nom de l’UNESCO et du Conseil International de Musique. Jean Muller s’est produit à plusieurs reprises lors de visites d’Etat de Leurs Altesses Royales le Grand-Duc Henri et la Grande-Duchesse Maria-Teresa de Luxembourg. C’est en 2007 que Son Altesse Royale le Grand-Duc Henri de Luxembourg l’élève au grade de Chevalier de l’ordre du mérite civil et militaire Adolphe de Nassau. Jean Muller est un habitué des scènes internationales (Mégaron Athènes, Forbidden City Concert Hall Beijing,Philharmonie Luxembourg, Centre de culture et de congrès de Lucerne, Salle Cortot à Paris, Arsenal de Metz, Philharmonie de Munich, Liederhalle à Stuttgart), et il est régulièrement l’invité de festivals prestigieux (Festival Bourglinster, Festival A*Devantgarde Munich, Festival Echternach, Festival de Saintes, KotorArt, Incontri pianistica di Cosenza, PianoTexas). En tant que soliste, il joue avec des orchestres tels que le Bayerisches Staatsorchester, le Münchner Symphoniker, l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, les Solistes Européens Luxembourg, sous la direction de chefs renommés (Frédéric Chaslin, Jack-Martin Händler, Zubin Mehta, Bramwell Tovey...).

La presse internationale salue unanimement le fait qu’il met ses moyens pianistiques hors du commun au service d’interprétations bien réfléchies et d’une rare intensité. Lors du concours Poulenc, le président du jury et célèbre pianiste Jean-Claude Pennetier l’a formulé ainsi : « Tout y est : les doigts, la tête, le coeur.» Sa discographie parue chez JCH-Productions, Turtle Records, Polymnie et Fondamenta a également reçu un accueil enthousiaste par la presse spécialisée : récompenses Excellentia et Supersonic par le magazine Pizzicato, Coup de coeur de Piano Magazine, 4 étoiles de Classica, 4 Diapasons, La Sélection CD d’Arte.

Jean Muller a réalisé une intégrale - chaleureusement accueillie tant par le public que par la presse - des 32 sonates de Beethoven à Ettelbruck au Luxembourg.

L’enregistrement de ce cycle de concerts paraîtra sous peu chez le label Bella Musica. La saison passée il était en résidence pour le cycle CAMERATA, organisé par les Solistes Européens en collaboration avec les Soirées de Luxembourg, à la Philharmonie Luxembourg. La saison prochaine sont prévus entre autres : un concert au Carnegie Hall à New York et une 3e tournée en Chine.