+

Lyonel Schmit, violon

Schmit

Lyonel Schmit s’éveille au violon à l’âge de 7 ans, grâce à l’enseignement de Patricia Reibaud. Dès sa jeune adolescence il participe à de nombreux concours qu’il remporte (Ufam, Lutèce, Nerini,…) et termine ainsi ses études au Conservatoire de Metz couronnées par une médaille d’or à l’unanimité avec félicitations du jury dans la classe d’André Pons. Récompense qui lui ouvre, à 14 ans, pour son premier grand récital, les portes du célèbre Arsenal de Metz. S’en suivent les concours d’entrée aux conservatoires de Paris et de Lyon. Le choix lui est offert : ce sera Paris dans la classe de Devy Erlih. Après y avoir obtenu les plus hautes récompenses, il se perfectionne en 3eme cycle dans la classe de Régis Pasquier. Il remporte alors le premier concours des Avants-scène et s’octroie l’honneur d’être entendu en soliste à la cité de la musique.

Il rencontre de grands maîtres tels que, Eduard Schmieder, Ida Haendel ou Shlomo Mintz. Mais des rencontres encore plus marquantes lui permettent d’accéder à une introspection nécessaire, celle de Michael Hentz et celle de Ivry Gitlis. Aujourd’hui encore, ils sont ses guides.

Dès lors, plusieurs fondations le soutiennent (Cziffra, Charles Oulmont, Drouet-Bourgeois, Zilber, Fond instrumental Français,…) et grâce à ce soutien, ce jeune virtuose de 21 ans se distingue dans différents concours internationaux. Il est lauréat du concours R.Lipizer en Italie, obtient entre autre le prestigieux prix Bach à l’unanimité du concours Tibor Varga en Suisse, et remporte le concours européen pour jeunes solistes.

Sa carrière prend alors un essor international qui le conduit dans des salles prestigieuses telles que le Concertgebouw d’Amsterdam, le Barbican Hall de Londres, le Suntory Hall de Tokyo, le théâtre Colon de Buenos Aires, mais aussi en France à l’Arsenal de Metz, salle Gaveau, théâtre du Chatelet, Cité de la musique... . Il apparaît également sur France-Musique, France-Culture, dans l’émission Musiques au Cœur sur France Télévision ainsi que sur Mezzo.

Son esprit curieux et ses choix éclectiques lui permettent d’être invité comme violon solo au sein de l’orchestre de chambre d’Auvergne et de l’orchestre de l’Opéra de Marseille, mais également au sein du Nouvel Ensemble de Montréal et de l’ensemble Sillages, solides représentants de la musique d’aujourd’hui. Sous une autre facette, Lyonel Schmit compose un recueil de musique tzigane paru aux éditions Lemoine  et un conte musical commandé par le festival Musikalia. Une de ses aventures les plus originales est le programme Piazzolla Forever qu’il présente avec l’accordéoniste Richard Galliano au sein de son septet. Le disque « Piazzola for ever » est sorti en 2004 chez Dreyfus.

Lyonel Schmit se produit le plus souvent dans un répertoire classique de musique de chambre aux côtés de grands artistes tels que Gérard Caussé, Augustin Dumay, Henry Demarquette, Michel Dalberto, Dmitri Makhtin, le quatuor Debussy, Vahan Mardirossian… mais la musique contemporaine occupe une place importante dans son épanouissement artistique. Il a enregistré un disque dédié à Jean-Luc Hervé, sorti en 2005. Il partage également une complicité de plus de 10 ans avec le compositeur Florentine Mulsant. Au printemps 2007, ce travail est couronné, avec la collaboration d’Henri Demarquette, par un enregistrement. Ce disque est édité chez AR Re-Se. En 2009, il fait la connaissance de Julien Guénebaut avec qui il forme désormais un duo.